Liberté, Responsabilité, Humanité




Après 14 ans d'accompagnement d'équipe, je commence à réussir à mettre des mots sur ma vision à ce sujet.

Cette vision est loin d'être aboutie. Elle a progressé au de mes deux grands amis-associés (l'un après l'autre) Dominique et Régis, elle se forge aussi au rythme de mes lectures et de mes échanges.

En ce moment, trois mots m'habitent pleinement : Liberté, Responsabilité et Humanité.
 
Liberté de choisir son poste, son titre, son temps de travail, son lieu de travail, sa méthode de travail, son approche.
On est libre de rejoindre l', libre de la quitter, avec la volonté pour moi d'encourager les aventures y compris si cela signifie quitter l'.
 
Liberté car comment être responsable si l'on n'est pas libre. Comment assumer un rôle sans en avoir le droit. Comment innover si l'on est contraint. Comment satisfaire nos clients, si nous n'en n'avons pas le pouvoir ?
 
On est libre de se reposer, comme libre de travailler tard, car en fait on est humain, et qu'il est difficile pour nous de tenir un rythme de métronome. Puisque nous ne tenons pas un commerce nous profitons de l'absence de contrainte horaire. Nous travaillons en écoutant nos , nos besoins perso.

Nous sommes néanmoins responsable de ce que nous faisons de cette liberté. Responsable devant nos clients, mais aussi nos collègues. Responsable devant le salaire que nous recevons chaque mois aussi. Responsable des choix que nous avons fait. Libre et responsable de nos choix.

Nous sommes humains. L'humanité n'a rien à voir avec la gentilesse ou la bonhommie (bien que le sourire soit l'une de nos valeurs), l'humanité dans ce triptique c'est accepter qu'on ne peut pas être toujours à 200%. C'est affirmer que l'on peut être l'être pour fournir un coup de colier, mais que nous avons aussi parfois besoin de nous assumer "au tapis", crévé, éprouvé. C'est aussi s'autoriser à dire "Je crois que j'ai besoin de me ressourcer, je vais marcher un peu",  "j'ai besoin de calme, je ne prévois aucun déplacement cette semaine", ou encore "j'ai besoin de ma famille, je ferai plutot un 10h - 17h ce mois-ci".
J'ai même la conviction que c'est dans les moments hors de la routine que la créativité bourgeonne. Changer de rythme, changer de lieu, etre à 200%, puis faire une sieste, la diversité des experiences nourrit notre imagination.

Liberté, Responsabilité, Humanité.
v1 (j'ai bien envie de creuser ce triptique)



 
 

Au revoir politesse, bonjour gratitude


Et si merci n'était plus une formule de politesse, et devenait une formule de gratitude.
  • "Merci pour votre travail car ces toilettes sont toujours très propre et c'est vraiment très agréable".
  • "Merci d'être là chaque matin, si tôt pour me permettre d'avoir du bon pain frais au petit déjeuner"
  • "Merci de travailler le dimanche, grâce à vous, je peux vivre une belle aventure en famille"
  • "Merci d'avoir préparé ce bon repas"
  • "Merci de prendre soin de notre famille en dédiant beaucoup de temps à nos enfants et à la gestion de la maison. Cela me rend serein"
  • "Merci de travailler chaque jour pour nous permettre d'avoir de l'argent"
"MERCI" en pensant "je ressens de la gratitude envers vous".

Des nouvelles d'ecolutis + 3 offres d'emploi



Certains d'entre vous l'on peut être lu dans la presse, Ecolutis a rejoint le groupe SNCF en avril dernier. 

Je continue de diriger Ecolutis, et mon associé continue de diriger un toit pour les abeilles

J'aime bien ces periodes de changements qui ouvrent de nouvelles dynamiques ! 
Depuis avril nous avons recruté 7 personnes, et nous avons réalisé un bel alliage avec Green Cove / 123envoiture. On choisi de parler d'alliage plutot que d'acquisition ou de fusion, non pas en référence au célébre groupe des années 90, mais plutot parce que l'idée de l'alliage est de rassembler des performances d'éléments a priori hétérogènes. 

Nous sommes maintenant 13, bientôt 17. Notre siège social a migré de à Angers, en plein centre ville. 

En tant qu'entrepreneur, ça me fait du bien de me retrouver aux contacts des nombreux experts de la SNCF. Parce qu'ils sont accueillants et disponibles, mais surtout parce qu'ils m'apportent une vraie ouverture, un vrai souffle. D'ailleurs je dis ils, mais je ne croise quasiment que des femmes dans cette .

En tant que facilitateur (c'est le titre que j'ai vu sur une carte de visite, à la place de directeur général, et ça me plait beaucoup), je suis vraiment ressourcé et rassuré par la qualité de mon équipe. Celles et ceux qui étaient là avant oui qui nous ont rejoint.

Si vous avez envie de nous rejoindre pour cette belle aventure, nous recherchons encore 3 équipier(e)s. 



 
A bientôt pour de nouvelles aventures ! 

Le peuple peut-il renverser une entreprise ?


L'histoire, y compris récente, nous montre qu'il est possible pour un peuple de renverser son gouvernement.
Pas facile, pas rapide, pas sans instabilité pour l'avenir, mais possible.

Les entreprises ont aussi compris que le peuple avait du pouvoir. Elles ont appris à réagir vis à vis de leur communauté de clients consommateurs. Pas toujours avec grande audace, mais au moins assez pour que leurs clients se calment.

Depuis plusieurs années, et particulièrement récemment, une fronde s'organise et se densifie. Une fronde du peuple contre les pesticides, une fronde du peuple contre la propriété du vivant.

Le peuple peut-il renverser une ? Le peuple, peut-il renverser Monsanto ?

Il y a les procès gagnés contre Monsanto, qui sont sans commune mesure avec ceux perdus, mais qui marquent un changement.
Il y a les manifestations internationales contre Monsanto 2M de personnes dans 436 villes en juin dernier. Ridicule à l'échelle du monde mais assez spectaculaire en terme de représentativité pour être souligné. Malheureusement aucun quotidien n'a jugé bon d'en parler vraiment. Peut être de peur que Monsanto renverse leur journal, qui sait ?
Il y a l'opinion public de manière générale qui, je crois qu'on peut l'affirmer sans aucune étude à l'appui, "déteste" Monsanto.
Il y a même une application qui permet de scanner le code barre d'un produit pour savoir si il y a du Monsanto dedans.




Ce qui est assez nouveau dans cette démarche, c'est que le peuple, n'est pas client direct de Monsanto. Un peu, par l'intermédiaire du Round Up, mais disons que le peuple qui se révolte n'est pas client. Monsanto ne fait donc pas face à une meute de clients insatisfaits, mais plutôt à une horde d'humains furieux.

La mobilisation continuera-t-elle ?
L'enjeu en vaut-il la peine ?
Le peuple peut-il renverser une ?
 

Il a bon dos le développement économique



Lorsque j'ai évoqué la catastrophe du Bangladesh alors que nous en étions encore qu'à une centaine de mort, j'ai eu deux retours quasiment simultanés :

  • Oui, mais crois tu que tous les français pourraient se permettre d'acheter des habits plus cher ?
  • Oui mais c'est la logique du développement économique, la Chine par exemple se développe depuis qu'elle est entrée dans l'économie de marché.

Tout le monde ne peut pas payer.
Il a bon dos le pouvoir d'achat. Je suis frappé de constater que ceux qui m'opposent cet argument sont souvent ceux qui peuvent en effet payer plus cher. Ceux qui n'en ont pas les moyens sont généralement bien plus humbles et démunis (dans tous les sens du terme). Bien sûr ils n'ont pas le choix, mais cela n'est pas forcément incompatible avec une remise en cause personnelle et une frustration de ne pas pouvoir agir.

Ce matin, je regarde mon étagère pleine d'habits :

  • Un jean Zara acheté il y a quelques semaines. Ses poches sont percées et les coutures se barrent.
  • Un pull Jules acheté il y a un an : délavé et complètement déformé. Je le garde car je ne me sens pas à l'aise de jeter des habits si récents, mais j'avoue, je me sens toujours un peu "guignol qui ne sait pas s'habiller" quand je le met.
  • Un polo gastra, de marque, acheté il y a deux ans et dont les couleurs passent largement.
Et puis au milieu de tout cela, j'ai deux chemises, trois T Shirt et un pantalon qui sont en parfait état. Depuis combien de temps font-il parti de mon stock ? 10 ans pour le pantalon (ok, lui il commence à fatiguer), 8 ans pour les T shirt.
  • Oui je les ai payé plus cher. Combien plus cher ? Probablement 3 fois le prix de chez Tati et 30% plus cher que chez Zara et companie.
  • Non ils ne m'ont pas couté plus cher car ils durent. Mon pantalon Zara en solde à 20 euros qui a tenu 2 mois, il me coute 120 euros par an !
Mais d'ou viennent donc ces habits si chouette qui tiennent longtemps ? De chez Ideo


 


Mais c'est super cette boite qui fait des jolies fringues qui coutent bien moins cher à l'usage ? Oui, sauf que , c'est fermé. En terme de développement économique... on a déjà fait mieux…


Parce que le développement économique, il a bon dos aussi.
Sans rire les amis, est-ce que l'on pense sincèrement que les petits gars du Bangladesh ils ont besoin de nous pour vivre ? Quoique, peut être que maintenant oui… Je suis mal placé pour imaginer de près ou de loin leurs besoins, mais j'ai tout de même le sentiment que de prendre le risque de crever sous la pression du marché et en contrepartie ne jamais voir leur famille, et gagner à peine de quoi la faire vivre ne correspond pas vraiment à leur besoin premier.
Toutes les personnes qui travaillent en proximité avec la grande pauvreté me disent qu'elles rencontrent des gens sinon pleinement heureux, au moins dignes et fiers d'eux quelque soit leur niveau de précarité. Les faire mourir sous les gravats pour améliorer NOTRE pouvoir de , c'est leur enlever ce qu'ils leur restaient : Leur dignité et leur vie.
 
 
La gamme de bijou "esclave" de Mango... Les marketeux n'était pas aussi loin de la réalité qu'ils ne le pensaient....

 
La solution, je ne l'ai pas.
  • Acheter des habits éthiques en est peut être une première. Il y a des superbes boutiques sur le net avec des vrais produits sympas.
  •  
  • Faire signer une charte aux grands fabricants. Je n'y crois pas une seconde.
  •  
  • Hurler, boycotter. Oui. Je n'ai pas cette chaque matin, mais je pense que ça serait efficace. J'entend déjà les économistes me dire "on ne peut pas condamner une filière qui emploie tant de monde !". Et bien pourquoi pas ?

Aimer, est peut être une première étape.

Constater les dégâts
Prendre conscience
Se recueillir
Prendre acte de notre responsabilité même si on ne se sent pas capable de changer la donne.
S'indigner, au moins intérieurement
Reconnaitre qu'il nous a fallu 1000 morts d'un coup pour qu'on accepte de réagir alors qu'on savait que ce genre d'accident arrive régulièrement à plus petite échelle
Une vie on ne bouge pas, mille vie on hurle, 
S'interroger sur la valeur d'une vie face à 1000 autres.
Aimer.

L'alternative à "t'es plus un bébé"

Ces derniers temps, mes enfants sont un peu mode regression. D'un coté ça fait du bien à tout le monde. ça nous donne l'occasion de prendre soin d'eux de leur faire plus de calins etc... Cette partie là, j'aime bien. Ce qui est plus pesant, c'est de devoir les habiller, les aider à manger etc... Au début, j'ai commencé à leur expliquer qu'ils n'étaient plus des bébés... Mais je n'étais vraiment pas...→ plus

C'est bon, vous pouvez changer de banque

La Nef, n'est pas encore une banque, c'est une société financière qui s'attache à donner du sens à l'argent. La Société financière de la Nef est une coopérative de finances solidaires. Les financements accordés par la Société financière de la Nef permettent de soutenir la création et le développement d’activités professionnelles et associatives à des fins d’utilité sociale et environnementale. Aujourd’hui,...→ plus

Décès de Jean-Claude Membre

Jean-Claude Membre nous a quitté des suites d'un cancer. Il était développeur au sein d'Ecolutis depuis 2008. Si j'en parle sur ce blog, c'est que Jean-Claude était un bloggueur historique. Une de ces espèces qui bloguait déjà en 2004. C'est d'ailleurs au sein des Freemen que je l'ai "rencontré", bien que notre premier contact de visu n'ait eu lieu qu'en 2008 lors de son entretien d'embauche. Un gars...→ plus

Producteev - Le top du top pour gérer mes tâches

Producteev - Le top du top pour gérer mes tâches

J'avoue je suis parfois un peu trop accros aux outils. Aux trucs qui sont censés te faciliter la vie sauf qu'en fait il te la complique. Pourquoi la plupart des outils de gestion de tâches compliquent la vie ? Parce qu'ils sont trop simples et ne permettent pas de gérer des projets Parce qu'ils sont trop compliqués et te demandent toujours une date, une heure, une dureée prévue pour ta tâche. Leur...→ plus

Le mariage pour moi

Le mariage pour moi

Le débat actuel sur la question du mariage pour tous m'effraie. J'ai longtemps hésité à publier cet article, peut être que je n'avais pas envie de me faire insulter sur mon blog comme c'est le cas de tout ceux qui parlent de ce sujet, que l'on soit pour ou contre... Les politiques n'ont pas l'air d'avoir envie d'en débattre et la plupart des manifestants que l'on entend sur le sujet sont d'un intégrisme...→ plus

Le philosophe qui n'était pas sage

Le philosophe qui n'était pas sage

Je viens de dévorer le philosophe qui n'était pas sage, le dernier roman de Laurent Gounelle. Cette fois-ci la scène est posée au cœur de l'Amazonie. Comme d'habitude l'histoire se met au service d'une réflexion profonde sur notre perception du monde. L'exercice n'est pas évident, car il s'agit de manier les ficelles du roman pour faire passer un message fondamental, et ce, sans aucune ambiguïté ou...→ plus

Rêves de papa

Pour mes enfants, j'ai toujours rêvé le meilleur. Qu'ils vivent dans un monde en paix. Qu'ils aient une vie paisible et pétillante ! Comme un verre de champagne ! Les bulles viennent perturber la tranquillité du vin, mais c'est justement ce qui donne au breuvage cette légèreté exquise et rafraichissante. J'ai toujours rêvé d'une vie pleine de sens pour eux. Pour notre vie de famille, j'ai toujours...→ plus

Une vie exceptionnelle

Dans un reportage sur les Gipsy anglais diffusé ce week end, la caméra nous emmenait au coeur d'un mariage. En voyant la limousine rose fluo, le monster truck thuné et la robe de la marié incroyablement execeptionnelle, j'ai d'abord réagit en me disant "wouah, tout ça pour si peu de temps". Que de froufrou, que d'argent, que de temps pour.... un mariage. Un mariage. Mais en fait, oui un mariage est...→ plus

Et si on arrêtait de nettoyer les plages ?

Et si on arrêtait de nettoyer les plages ?

Voici une photo envoyée par Surf Rider Fondation sur Facebook. Lundi 21 mai 2012, après le gros épisode pluvieux des deux derniers jours qui a vu des records de précipitations enregistrés dans la région pour un mois de mai, les eaux gonflées de l'Huveaune ont été le réceptacle d'une quantité massive de déchets. Plastiques en tous genres, canettes aluminium, etc. Pas moins de 51 pneus échoués étaient...→ plus

Un nouveau regard sur l'éducation nationale

La semaine des 4 jours, savoir lire et compter en sixième, les résultats du bac et le classement de la france au palmarès mondial de ceux qui ont bien appris leur leçon... Voilà ce qui semble le plus important aux yeux des politiques concernant l'école. Pas un mot sur la confiance en soi. Pas un mot sur la connaissance de soi. Non, on va continuer de mesurer l'école avec des notes, comme on mesure...→ plus

Un poste dément dans un projet hallucinant

Si vous cherchez un poste de direction générale dans un projet qui va changer le monde au sein d'une équipe qui allie avec talent le dynamisme, l'utopie, le réalisme et l'éthique, je vous invite à prendre un jour off pour rédiger votre lettre de motivation. Présentation du Groupe CCD Le Centre de la Consommation Durable (CCD) et sa filiale commerciale SP&PS ont pour mission d'apporter des solutions...→ plus