Je viens de dévorer le philosophe qui n'était pas sage, le dernier roman de Laurent Gounelle
Cette fois-ci la scène est posée au cœur de l'Amazonie.
Comme d'habitude l'histoire se met au service d'une réflexion profonde sur notre perception du monde. 
L'exercice n'est pas évident, car il s'agit de manier les ficelles du roman pour faire passer un message fondamental, et ce, sans aucune ambiguïté ou détournement : on comprend tout de suite ou l'auteur veut en venir.
Si le roman pourrait encore tenir un peu plus en haleine, le message lui est saisissant, ou plus exactement, il m'a saisi. 
 
J'avais beau avoir conscience d'une bonne partie des concepts maniés dans ce roman, il est toujours bon de les voir rassemblé dans un ouvrage plaisant à dévorer. 
 
Je ressors de ce avec un regard rafraîchit sur ma vie.
 

Articles similaires

ils ont aimé